Tableaux de bord : Comment faire parler ses données grâce aux couleurs ?

Tableaux de bord : Comment faire parler ses données grâce aux couleurs ?

Nous vous l’avons rappelé dans notre précédent post : un bon tableau de bord est un tableau de bord qui se comprend au premier coup d’oeil. Et si le choix de graphiques appropriés pour représenter vos données est fondamental, les couleurs choisies pour mettre en valeur l’information le sont tout autant. Si vous souhaitez faire passer le bon message à votre utilisateur, il est essentiel de respecter quelques règles qui restent somme toute très basiques mais qui vous permettront de faire la différence.

Choisir une palette de couleurs pour votre tableau de bord

Premier conseil que nous pouvons vous donner : intégrez des couleurs complémentaires à votre palette pour pouvoir jouer facilement sur les contrastes. Pour vous aider, ce sont celles qui sont opposées sur le cercle chromatique. On peut citer le rouge et le vert par exemple ou le orange et le bleu.

Evitez donc par exemple de n’utiliser que des couleurs froides dans votre tableau de bord (bleu,vert, violet…)

Si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête indéfiniment sur votre choix, rassurez-vous, il existe également des bibliothèques de palettes de couleurs ( exemples : Colour Lovers, Color Hunt) . Ou encore des outils vous aidant à établir une palette pour vos visualisations (exemple ici) .

Ne pas perdre le contrôle lors du choix du fond d’écran

Pour le fond d’écran de votre tableau de bord, nous vous conseillons d’utiliser une couleur qui ne distrait pas l’œil de vos graphiques telle que le blanc, le noir ou encore le gris. Evitez évidemment les fonds d’écran sous forme d’image ou de logo qui créent une pollution visuelle et qui rendent une partie de votre tableau de bord illisible.

Faire passez le bon message, facilement, grâce au choix de couleurs

En règle générale il est important de respecter les codes couleurs « symboliques » pour pouvoir être bien compris de vos utilisateurs. N’utilisez pas du rouge pour une augmentation du chiffre d’affaire et du vert pour une baisse par exemple. Et attention, la signification des couleurs peut varier selon les pays ou les cultures! N’oubliez pas de vous renseigner lorsque vous créez un tableau de bord pour des équipes internationales.

Autre règle : n’abusez pas des nuances et dégradés, de peur de rendre votre représentation incompréhensible. Au delà de 6 variations d’une même couleur, il devient impossible pour l’utilisateur de distinguer facilement quelle couleur correspond à quelle information. (sur une carte par exemple)

Vous avez maintenant une idée plus précise de comment mettre en valeur vos données. Nous vous conseillons également de jeter un œil à notre article : Les erreurs à ne pas commettre lors de la construction de votre tableau de bord.  Vous découvrirez les pièges dans lesquels ne pas tomber à travers un exemple concret de tableau de bord.

Et si vous avez vous même d’autres conseils qui vous viennent en tête pour la construction d’un tableau de bord facile à comprendre, n’hésitez pas à nous les soumettre dans les commentaires. 🙂